Pourquoi la météo mondiale peut toucher votre entreprise

02 août 2016

Les entreprises voient les phénomènes météorologiques extrêmes comme un risque grandissant pour leurs affaires.

Si vous avez remarqué une augmentation de la fréquence et de la gravité des vagues de chaleur, des sécheresses, des tempêtes de grêle, des pluies torrentielles et des inondations autour de vous, vous n’êtes pas le seul. Selon l’organisme américain sans but lucratif Center for Climate and Energy Solutions (C2ES), plusieurs entreprises sont touchées par des phénomènes météorologiques extrêmes ou s’attendent à l’être dans un proche avenir. Presquetoutesles entreprises qui ont répondu au sondage ont connu une instabilité et une intensité des conditions météorologiques extrêmes plus grandes que par le passé.

L’instabilité climatique est un problème important pour les grandes entreprises. Selon le sondage de C2ES, 90 % des entreprises de l’indice S&P Global 100 considèrent les conditions météorologiques extrêmes et le changement climatique (y compris les températures élevées, l’augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes et la pénurie d’eau) comme une menace immédiate ou à venir.

Les coûts liés au climat augmentent

L’instabilité climatique aura un impact considérable sur les communautés et les entreprises partout au pays. Au Canada, les pertes annuelles liées aux sinistres assurés sont déjà passées de 400 millions de dollars américains dans les années 1980 à environ 1 milliard de dollars américains dans les dix dernières années. Dans le monde, les phénomènes météorologiques extrêmes représentent des coûts projetés de 700 milliards de dollars américains par année d’ici 2030 selon le Climate Vulnerability Monitor présenté dans la revue Business Insider.

Incidence sur les entreprises canadiennes

Le fait qu'on ne parvienne pas à atténuer le changement climatique et à s'y adapter représente le risque le plus important des années à venir, selon le rapport sur les risques mondiaux de 2016 Global Risks Report, et les entreprises partout dans le monde en ressentiront les effets.

Qu’il s’agisse de l’élévation du niveau de la mer et de la fonte des glaciers dans l’Ouest canadien, des inondations au Manitoba et à Calgary ou des sécheresses et des feux de forêt ailleurs au pays, les entreprises partout au Canada sont exposées à l’instabilité climatique exacerbée par les changements climatiques.

Mais ce ne sont pas que les changements climatiques au Canada qui peuvent toucher votre entreprise de façon profonde et parfois inattendue.

Dante Disparte et Daniel Wagner écrivent dans CFO Magazine que nous n’avons plus le luxe de présumer qu’un événement qui survient ailleurs dans le monde ne touchera pas notre capacité d’effectuer nos opérations chez nous et dans les pays étrangers.

Les changements climatiques partout dans le monde peuvent toucher votre entreprise en causant la hausse des frais, la vulnérabilité de la chaîne d’approvisionnement, les pertes d’exploitation et l’instabilité du marché, ainsi qu’en touchant l’infrastructure de distribution et de transport.

L’internationalisation des affaires peut augmenter l’exposition aux risques mondiaux. Le rapport Global Risks Report de 2016 révèle que les entreprises sont de plus en plus vulnérables même si elles ne sont pas présentes dans les régions à risque. La résistance aux conditions climatiques d’une entreprise dépend de celle de ses fournisseurs et acheteurs dont la chaîne d’approvisionnement peut couvrir plusieurs pays.

Réduire les vulnérabilités

Mike Foley, directeur général de Zurich North America Commercial, s’est rendu à la Maison-Blanche en 2014 pour participer aux discussions sur la résistance aux conditions climatiques et les conditions météorologiques extrêmes.

« Dans le cadre de l’engagement de Zurich, nous offrons des conseils qui permettent à nos clients et aux communautés que nous servons de comprendre le risque et de l’éviter. Pour ce qui est du changement climatique, cela signifie de les aider à mieux comprendre les moyens d’atténuer le risque de sinistres avant qu’ils se produisent, à devenir plus résistants aux sinistres, et à s’en remettre », a dit M. Foley.

Les entreprises doivent prendre en compte les risques environnementaux et leurs éventualités lors de la planification de leur entreprise, s’attaquer aux problèmes liés aux changements climatiques de façon proactive et réduire la vulnérabilité au climat et aux autres dangers.

Contribuer à augmenter la résistance aux conditions climatiques

Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), dans son rapport GEO-5 for Business Report, encourage les chefs d’entreprise à prendre les mesures suivantes :

  • Effectuer une analyse profonde propre à l’entreprise en suivant une démarche fondée sur le cycle de vie.
  • Continuer d’atténuer l’incidence de l’entreprise sur l’environnement.
  • Réfléchir stratégiquement à la manière dont l’entreprise doit changer en fonction des changements dans l’environnement mondial et local.
  • Présenter un rapport aux intervenants (investisseurs, employés, clients, communautés, ONG et autres) sur l’impact de l’entreprise sur l’environnement, les risques et les possibilités que présentent les tendances environnementales et les stratégies visant à les traiter.
  • Collaborer avec les responsables des politiques afin de créer des politiques publiques qui encouragent des pratiques commerciales durables.
  • Collaborer avec d’autres pour créer des solutions aux défis engendrés par les changements climatiques.

Chez Zurich Canada, nous aidons nos clients à atténuer les risques et à comprendre les possibilités associées au changement climatique, ainsi qu’à d’autres défis environnementaux. Cela comprend l’insistance sur la réduction des risques et sur la préparation et la résistance aux risques, ainsi que sur le rétablissement et la reconstruction.